Acte 2 : Ton itinéraire tu détermineras

Voilàààà, venons en aux choses sérieuses !!! Ben oui, tout part de là ! Savoir où tu vas mon gars. Même si les plus grands philosophes et surement quelques chanteurs de rap’ de plus ou moins bonne composition, te répondront « vers ton destin » ! Laissons les se cramer les synapses entre eux et voyons un peu de quoi il en retourne.

Certes dans ta petite tête de merlan fris de rêveur aux pieds poilus, ton itinéraire est tout établi, c’est simple, tu as envie d’aller PAAARRRTOUUUT sauf que … ATTENTION MEFIANCE MEFIANCE !!!

Car à moins d’être le fils d’Arwen du seigneur des anneaux et de Crésus, il y a deux choses qui vont tu mettre un coup de gourdin dans le gosier et te faire ravaler tes dents de globe trotteur foufou : le temps ( tic tac tic tac !!) et l’argent (siiiiii vouuuuu plééééé madaaaaam)  bref en un seul mot c’est la, c’est la… et oui encore elle, cette foutue REALITE !

A) Le temps :

Nous par exemple, 16 mois ça parait long, oui c’est sur, quand tu te bas contre des marcheurs blancs sur une plaine verglacée où tu te pèles les miches comme Jon Snow dans l’épisode 8 de la Saison 5 de Game of Thrones, mais c’est très très court quand tu voyage parce que oui, le monde est vaaaste.

Il va falloir te concentré sur les endroits où tu as ABSOLUMENT envie d’aller, et ce que tu es prêt à sacrifier. Sauf si bien entendu tu n’as pas d’impératifs de retour, au quel cas tu peux directement passer à l’article suivant et en étant conscient que je te méprise ! (coeur coeur love quand même ).

De cette façon, nous avons décidé de privilégier l’Inde et l’Asie du sud au détriment de cette bonne vieille Amérique du Sud. Adieu Patagoniiiiie !!!

Il faudra aussi que tu prennes en considération les endroits où tu as envie de te poser, si toute fois c’est ton choix. Petite difficulté supplémentaire, pour nous, car nous passerons 6 mois à Tahiti pour travailler, ce qui est cool pour le porte monnaie ( money money money ) mais qui nous ampute mine de rien, six mois de pérégrinations terrestres.

Il faut aussi savoir comment tu aimes voyager, nous par exemple on a pris le parti de faire moins de destinations mais de rester plus longtemps dans les pays. Bref fais ton choix, on t’aura prévenu.

B) Les sous sous ( le nerf de la guerre) :

Pour l’argent il n’y a pas de secret hélas, il va falloir se serrer GRAVE la ceinture : rendre la carte fidélité chez BASH, SEZANNE, MAJE et leur potes, trouver une bonne excuse pour ne plus sortir le samedi soir et devenir par action de cause à effet fan de Patrick Sébastien, boire du Pierrier citron au lieu du kir royal, s’éclairer à la bougie les soirs d’hiver, laisser tomber le chauffage, te brancher sur le compteur électrique de ton voisin à son insu, rouler à vélo, arrêter les douches de vingts minutes, manger de la Mozza éco plus et laisser la Buffala en vitrine du fromager, voler dans les poubelles de tes voisins, et pire encore vendre tes habits, tes cheveux et tes dents…et accessoirement voler ( cas les plus extrêmes )… ou sinon tu peux juste faire attention à tes dépenses car c’est pour la bonne cause.

Sur les deux dernières années, nous avons réussi à mettre 20 000 euros ( chacun ) de côté. De ce qu’on a pu voir sur les différents sites et bouquins de voyageurs, un tour du monde coûte en moyenne 10 à 15 000 euros par personnes. Mais partant plus d’un an, c’était important de prévoir un peu plus. Nous n’avons pas compter l’argent que nous allons gagner à Tahiti, car pour ma part, je n’ai pas encore de contrat, ni même la certitude de pouvoir travailler. Nous avons aussi prévu un budget « circonstances exceptionnelles » si toute fois il nous faut rentrer en hâte. On a donc demandé à nos familles et amis de ne pas mourir… ( voilà j’ai plombé l’ambiance ) mais désolée ça fait aussi parti des questions à se poser 😉

C’est donc après moultes réflexions, des innombrables pesages de « pour » de « contre » et séances de braingstormiiing nocturnes et diurnes que nous avons établi le plan d’attaque suivant et on en est vachement fier, même Artaban (en référence à une célèbre expression française périmée depuis 1977 ) à coté c’est un vieux looser qui pue !! Bref le fruit de notre réflexion est béni.

omyy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s